SUSI-Man était un réseau d’acteurs (collectivités locales, aménageurs, bailleurs sociaux, architectes, etc.) rassemblant 38 projets pilotes de divers pays européens (France, Danemark, Espagne, Italie, Pologne, Roumanie…) réunis en 5 groupes de travail (cf. fichier Pilot-projects-synthesis_SUSI-Man):

  • Bâtiments durables,
  • Gestion durable des ressources locales et Agenda 21 Local,
  • Renouvellement urbain de quartiers
  • Aménagement de nouveaux quartiers.
  • les projets transversaux telles que l’analyse en coût global partagé, groupe de travail coordonné par la DRE Picardie.

Ce projet, initié et rédigé principalement par Catherine Charlot-Valdieu et Philippe Outrequin, était coordonné (sur le plan administratif et financier) par l’UCCSA (Union des Communautés de Communes du Sud de l’Aisne) dont le président était Monsieur Renaud Dutreil, alors Ministre de la Fonction publique puis Ministre des PME et de l’artisanat et le vice président en charge du développement durable était Dominique Jourdain, Président des Eco-Maires (et en passe de devenir Président de l’association HQE). (Monsieur Renaud Dutreil était également Président d’honneur de l’association SUDEN). SUDEN assurait la coordination scientifique et la gestion quotidienne du projet.

Ce projet (cf. fichier Résumé-SUSI-Man_FR) devait se dérouler sur 2 ans (2005 et 2006). Mais 4 mois après sa notification par la Commission européenne (DG Environnement) fin décembre 2004 et 2 mois après la première réunion de travail (cf. Conférence Dutreil), l’UCCSA a décidé sans aucune concertation ni discussion avec quelque partenaire que ce soit de ne plus participer à ce projet et d’interdire à quelque partenaire que ce soit d’en reprendre la coordination.

Le seul résultat concret de ce projet fut donc l’adaptation du modèle INDI de la démarche HQE2R au contexte français du renouvellement urbain : le modèle INDI-RU.2005