Nouvelles Architectures ECOLOGIQUES

commander

Cet ouvrage montre comment les objectifs de la transition énergétique doivent modifier l’acte de construire (en neuf comme en rénovation), autrement dit le rôle et les interactions entre les différents acteurs : maître d’ouvrage, architectes, ingénierie (thermique notamment), entreprises et occupants.

La transition énergétique exige de repenser la place des énergies fossiles (de moins en moins disponibles et largement responsables des émissions de gaz à effet de serre). A la clé, c’est une réduction drastique des besoins énergétiques, ce qui exige le développement de technologies énergétiques très performantes devant s’intégrer dans la conception des bâtiments, eux-mêmes devant répondre à des soucis d’esthétique, de qualité d’usage et de coûts abordables.

Les auteurs insistent sur la révolution du secteur du bâtiment avec :

–  une montée en compétences des artisans ainsi que des petites et moyennes entreprises du bâtiment,
–  une amélioration de la productivité avec une recherche d’économie d’échelle (groupement d’entreprises, offre globale),
–  le développement de l’industrialisation,
–  un poids plus important de l’ingénierie,
–  une formation des architectes plus ouverte sur la technique (ce que font déjà plusieurs écoles d’architecture en France),
–  l’intégration par le secteur du bâtiment de la gestion de la complexité, réglementaire,financière, technique;
–  Enfin le secteur du bâtiment doit aussi rendre plus efficace le modèle économique actuel qui repose sur quelques majors dominant le marché et largement tournés vers l’exportation, et un tissu de petites entreprises dont les marges sont souvent trop faibles pour assurer cette transition.
.

Conception, réalisation et évaluation d’un quartier à très basse énergie: Modèle de ville d’Egedal au Danemark

commander

Les collectivités locales des pays européens, notamment de nombreuses villes au Danemark, se sont fixé des objectifs ambitieux de réduction de leur consommation d’énergie et de leurs émissions de gaz à effet de serre ; cependant, le choix et la mise en oeuvre d’actions concrètes s’avèrent complexes. Le récent projet Class 1 (Cost-effective Low-energy Advanced Sustainable Solutions), financé par la Commission européenne dans le cadre du programme Concerto, illustre cet engagement. Il a porté sur un projet d’écoquartier de la ville d’Egedal au Danemark ; ce projet comprend la mise au point de 6 technologies ou produits (planchers bas isolants, réseau de chaleur biomasse et canalisations adaptés aux faibles consommations, systèmes de gestion énergétique, etc.), l’élaboration d’un guide de conception à destination des particuliers, la construction de bâtiments résidentiels et tertiaires à ultrabasse consommation d’énergie, la réhabilitation énergétique exemplaire de bâtiments publics, la pose de panneaux photovoltaïques… Cette étude en présente les résultats à travers un retour sur expérience enrichissant. Outil de travail et de référence à la fois conceptuel, méthodologique et opérationnel, elle dresse un panorama des aspects techniques, sociaux et économiques reproductibles en France. Scindée en quatre parties, elle traite successivement de : – la démarche mise en oeuvre (objectifs énergétiques, partenaires industriels et produits développés pour le projet) ainsi que son contexte (réglementation thermique nationale, programme européen Concerto, labels et certifications, Directive européenne sur la performance énergétique, etc.) ainsi que des étapes du projet d’écoquartier ; – la construction de bâtiments à énergie proche de zéro (école, logements sociaux, maisons individuelles, etc.) ainsi que le suivi et l’évaluation des consommations et du niveau de confort ; – la production locale d’énergie ; – la réhabilitation énergétique exemplaire de bâtiments publics et l’élaboration d’une stratégie énergétique territoriale. Chaque partie débute par la présentation des résultats de chaque projet puis se conclut sur des recommandations opérationnelles et des propositions d’actions de transition énergétique à destination des professionnels et des collectivités.

Concevoir et évaluer un projet d’écoquartier : Avec le référentiel INDI (1 CD) 

commander voir-le-sommaire

Un outil opérationnel pour concevoir et mettre en oeuvre vos projets d’aménagement durable

L’outil indispensable pour créer un écoquartier. Le contexte de l’aménagement urbain a fortement évolué sous l’impulsion des lois Grenelle de l’environnement et des services de l’État, qui ont favorisé l’essor de projets urbains intégrant le développement durable à l’échelle du quartier. Les auteurs, économistes et experts des questions de développement durable, ont conçu le référentiel lNDI (lndicator’s Impact), outil structuré et directement utilisable pour la conception, la mise en oeuvre, le suivi et l’évaluation des projets d’écoquartier. Concevoir et évaluer un projet d’écoquartier présente la dernière version d’INDI (2012) et en donne un mode d’emploi : – il expose la terminologie, les outils existants, les actions et les engagements de l’État ; – il explicite la structure et les objectifs du référentiel, élaboré à partir des pratiques et méthodes de travail des professionnels de l’aménagement ; – il précise les 4 enjeux d’un projet d’écoquartier, ainsi que les 20 thèmes du référentiel ; – il détaille chacun des 127 indicateurs sous forme de fiches synthétiques avec leurs méthodes de mesure, leurs valeurs objectifs et seuils, leur système de pondération, leurs échelles de notation, etc. Concevoir et évaluer un projet d’écoquartier souligne également la compatibilité et la complémentarité du référentiel INDI avec la grille EcoQuartier 2001 du MEDDTL comme avec d’autres référentiels, y compris étrangers. Enfin, il présente des utilisations d’INDI pour des aménageurs (écoquartier de La Courrouze à Rennes) et des associations d’habitants (ZAC de l’Union à Roubaix). Véritable boîte à outils d’aide à la décision, cet ouvrage s’adresse aux maîtres d’ouvrage et aménageurs, aux collectivités et à leurs partenaires, et plus largement à tous les professionnels de l’aménagement impliqués dans la conception et la mise en oeuvre de projets prenant en compte localement les enjeux du développement durable. Un CD-Rom joint à l’ouvrage offre une application, au format Excel, permettant d’utiliser facilement le référentiel lNDI pour tout type de projet d’aménagement et de renouvellement urbain.

SOMMAIRE
Le référentiel INDI
Pourquoi un référentiel écoquartier ?
Contexte de l’aménagement urbain – Différentes définitions du développement durable – Qu’est-ce qu’une ville durable ? – Développement urbain durable, urbanisme durable et aménagement durable – Qu’est-ce qu’un projet de quartier durable ou d’écoquartier ? – Les projets et actions de l’État – Qu’est-ce qu’un référentiel écoquartier ? – Les référentiels écoquartiers existants – Pourquoi un référentiel écoquartier ?
Objectifs, structure et mode d’emploi d’INDI
Rappel des origines et des objectifs d’INDI – Un outil pour une démarche-projet à l’échelle du quartier – Un outil tenant compte des pratiques et des objectifs des acteurs locaux comme du contexte local – Un système pour une évaluation partagée au regard du développement durable qui favorise la co-production de projet – Une structure intégrant les grands enjeux de la planète et de l’État – Une vision dynamique du quartier : la prise en compte du temps – Un outil simple à utiliser, ponctuellement ou en continu, par différents types d’acteur – Un outil utilisable par opération – Un outil systémique permettant des approches transversales – Saisie et présentation des résultats – Un outil de dialogue et de communication complémentaire de la grille EcoQuartier du MEDDTL de 2011 – L’intérêt d’INDI
Les enjeux d’un projet d’écoquartier
Enjeu 1 – Prendre en compte localement les grands enjeux globaux
Enjeu 1.1 / La lutte contre le changement climatique et l’effet de serre, la préservation des ressources énergétiques – Enjeu 1.2 / La préservation des ressources naturelles : espace, biodiversité, eau, matériaux – Enjeu 1.3 / La lutte contre la pauvreté et l’exclusion à l’échelle du territoire
Enjeu 2 – Répondre de façon cohérente aux enjeux locaux
Enjeu 3 – Contribuer à la durabilité de la ville
Enjeu 4 – Une nouvelle gouvernance
Les indicateurs INDI
Les fiches d’indicateurs INDI de l’enjeu 1 – Prendre en compte localement les grands enjeux globaux
Les fiches d’indicateurs INDI de l’enjeu 2 – Répondre de façon cohérente aux enjeux locaux 
Les fiches d’indicateurs INDI de l’enjeu 3 – Contribuer à la durabilité de la ville 
Les fiches d’indicateurs INDI de l’enjeu 4 – Une nouvelle gouvernance 
Exemples d’utilisation d’INDI et de ses indicateurs
De la grille EcoQuartier du MEDDTL à un référentiel EcoQuartier
Rappel sur la grille EcoQuartier 2011 – Remarques sur la grille EcoQuartier 2011 – Comparaison de la grille EcoQuartier 2011 avec INDI – De la grille EcoQuartier à un référentiel EcoQuartier
Exemples d’utilisation d’INDI
Une évaluation ponctuelle dans le cadre d’une stratégie d’amélioration continue : l’écoquartier La Courrouze (Rennes Métropole, 2011) – Une évaluation transversale avec les habitants et usagers
Annexes
Prise en compte par INDI des objectifs de l’état
Défis de la SNDD – Lois issues du Grenelle de l’environnement – Plan Restaurer et valoriser la nature en ville – Plan national santé environnement – Les thèmes de développement durable de l’ANRU – Le référentiel Agenda 21
Adéquation et complémentarité d’INDI avec d’autres grilles et référentiels
Le référentiel de la CPA d’Aix (structuré comme la Charte Écoquartier des Éco-Maires) – La Charte des écoquartiers de LMCU – Le référentiel « Pour un aménagement durable de Paris » – Le référentiel aménagement construction durable de la Région Île-de-France – Des référentiels utilisés à l’étranger
Objectifs d’une ville européenne durable selon le RFSC

Biographie des auteurs

Catherine Charlot-Valdieu, économiste, a été en charge du développement urbain durable au CSTB et y a notamment coordonné le projet européen HQE’R sur la transformation durable des quartiers. Elle est aujourd’hui responsable de l’association Suden pour la promotion du développement urbain durable.

Philippe Outrequin, docteur en économie de l’Université Paris I (thèse sur les économies d’énergie), a travaillé au Ceren et au CNRS. Expert en énergie et sur le développement urbain durable, il a créé la société de conseil La Calade en 1998.


La réhabilitation énergétique des logements – le livre réference de la transition énergétique

commander voir-le-sommaire

Toutes les réponses pour atteindre les objectifs du Grenelle II.

Les lois issues du Grenelle de l’environnement et la loi d’orientation énergétique de 2006 ont fixé des objectifs de réduction des consommations d’énergie, d’utilisation d’énergies renouvelables et de réduction des émissions de gaz à effet de serre (facteur 4) très ambitieuses. Le poids du logement existant en fait un élément essentiel de la politique française visant à atteindre ces objectifs. En effet, sur les 32,8 millions de logements que compte la France, 18,8 millions ont été construits avant 1975, date de la première réglementation thermique ; la consommation d’énergie moyenne des logements est estimée à 260 kWhep/m2.an pour le secteur privé (et environ 10 % de moins pour le logement social). Ce livre contribue à répondre aux questions posées par le Grenelle de l’environnement et souligne les nombreux obstacles dont il faut s’affranchir pour atteindre les objectifs fixés. Quels leviers d’actions développer ? À quelles conditions doit-on atteindre ces objectifs ? Quel niveau de performance énergétique faut-il visé ? En un mot, quelles stratégies mettre en œuvre ?
L’ouvrage se présente en quatre parties :
une analyse des enjeux économiques, sociaux et environnementaux de la réhabilitation énergétique des logements ;
• une analyse des techniques de réhabilitation énergétique disponibles ;
• une description des outils et des méthodes permettant l’élaboration de démarches de réhabilitation à la fois globales et intégrées, en s’appuyant notamment sur l’analyse en coût global élargi ;
• une réflexion sur les stratégies territoriales ou patrimoniales efficaces et réalistes à mettre en œuvre par chaque type d’acteur (PCET, plans stratégiques de patrimoine des bailleurs sociaux, par exemple).
Ce livre propose aux différents acteurs concernés par la réhabilitation des logements une feuille de route précise leur permettant de définir une stratégie et de finaliser des choix. Il s’agit en effet d’atteindre l’objectif collectif ambitieux du Grenelle de l’environnement sans détériorer le pouvoir d’achat des ménages ni porter atteinte à l’équité sociale, tout en contribuant à la préservation des emplois locaux et à l’amélioration de la productivité du secteur du bâtiment.

SOMMAIRE
Comment atteindre les objectifs du Grenelle de l’environnement ?
Les enjeux de la réhabilitation énergétique des logements
Consommation d’énergie et émissions de gaz à effet de serre des logements en France
Les enjeux sociaux
Les enjeux du Grenelle de l’environnement
Les enjeux macroéconomiques
Les enjeux économiques pour les ménages
Les enjeux sociologiques
Pourquoi réhabiliter ? Le marché de la rénovation énergétique en France et son organisation
Les techniques de la réhabilitation énergétique
Les principes de la réhabilitation énergétique
Améliorer la gestion de l’énergie : sobriété, réduction des coûts et confort
Le renouvellement de l’air et le confort thermique d’été : sobriété, confort et santé
Isoler l’enveloppe et réduire les besoins : sobriété et qualité de vie
Les générateurs de chaleur : améliorer l’efficacité énergétique
Les énergies renouvelables
Les outils de la réhabilitation énergétique
Les labels et les certifications
Les outils de calcul
Les outils de mesure et de contrôle
Les outils financiers
Les interventions des fournisseurs d’énergie et des entreprises
La formation
Les opérations de démonstration
Vers des stratégies énergétiques
Stratégies territoriales et patrimoniales durables de réhabilitation énergétique des logements
Les actions publiques en faveur de l’efficacité énergétique en France
Des scénarios pour une réhabilitation énergétique durable
Mieux connaître les enjeux énergétiques locaux
Cohérence et synergie des actions à l’échelle d’un territoire
Comment favoriser l’élaboration de stratégies de réhabilitation énergétique durables ?

Biographie des auteurs

Catherine Charlot-Valdieu, économiste, a été en charge du développement urbain durable au CSTB et y a notamment coordonné le projet européen HQE’R sur la transformation durable des quartiers. Elle est aujourd’hui responsable de l’association Suden pour la promotion du développement urbain durable.

Philippe Outrequin, docteur en économie de l’Université Paris I (thèse sur les économies d’énergie), a travaillé au Ceren et au CNRS. Expert en énergie et sur le développement urbain durable, il a créé la société de conseil La Calade en 1998.


Ecoquartier Mode d’emploi

commander voir-le-sommaire

Eco Quartier / Quartier Durable

Eco Quartier / Quartier Durable

Présentation de l’éditeur
La création d’écoquartiers est une des conclusions du Grenelle de l’Environnement. Le constat de la responsabilité humaine sur le changement climatique est largement partagé, et un besoin de plus en plus urgent se fait sentir quant à la mise en place de stratégies d’aménagement du territoire et d’intégration de tous les enjeux du développement durable dans chacun des projets urbains – notamment à l’échelle du quartier. En l’absence de définition et de cadre méthodologique ou de référentiel proposés par les pouvoirs publics, les auteurs, qui travaillent sur l’intégration du développement durable à l’échelle du quartier et les quartiers durables depuis 1997, souhaitent contribuer efficacement à la conception et à la mise en oeuvre de ces écoquartiers. Après avoir proposé un cadre méthodologique pour mettre en oeuvre des démarches de développement durable aux différentes échelles de territoire (du bâtiment jusqu’à celle de la ville) et dressé un panorama thématique des bonnes pratiques (gestion du sol, aménagement des espaces publics, gestion de l’eau et des déchets, énergie, déplacements, etc.), qui sont essentielles à la conception d’un écoquartier, les auteurs abordent dans cet ouvrage l’échelle du quartier de manière opérationnelle et concrète. Après un bref état de l’art sur les différentes démarches existantes en France, ce livre donne des outils à la fois conceptuels, méthodologiques et opérationnels aux élus et aux professionnels de l’aménagement urbain pour la conception et la mise en oeuvre de projets de quartier durable ou d’écoquartier : des définitions ou éléments méthodologiques indispensables à la culture commune qui favorisera la transversalité, des éléments concrets facilitant la rédaction des cahiers des charges performanciels indispensables à (l’amélioration de) la qualité de vie dans ces quartiers, une charte de développement durable qui peut servir de base à la charte de tout nouveau projet d’écoquartier, des méthodes et des outils d’évaluation des projets et des quartiers et notamment des indicateurs, comme préconisé lors du Grenelle de l’Environnement. Cette approche pragmatique a pour objectif d’aider tous ceux qui ont la volonté de mettre en oeuvre une démarche de développement durable dans un projet d’écoquartier à passer des bonnes pratiques thématiques (notamment environnementales) à de véritables stratégies territoriales et patrimoniales et à contribuer ainsi à la durabilité de la ville.

Biographie des auteurs

Catherine Charlot-Valdieu, économiste, a été en charge du développement urbain durable au CSTB et y a notamment coordonné le projet européen HQE’R sur la transformation durable des quartiers. Elle est aujourd’hui responsable de l’association Suden pour la promotion du développement urbain durable.

Philippe Outrequin, docteur en économie de l’Université Paris I (thèse sur les économies d’énergie), a travaillé au Ceren et au CNRS. Expert en énergie et sur le développement urbain durable, il a créé la société de conseil La Calade en 1998.


voir-le-sommaire commander

L’urbanisme durable : Concevoir un écoquartier

urbanisme-durable

Description

Aujourd’hui le constat de la responsabilité humaine sur le changement climatique est largement partagé et, au lendemain du Grenelle de l’Environnement, se fait sentir le besoin de plus en plus aigu de mettre en place des stratégies d’aménagement du territoire et d’intégrer tous les enjeux du développement durable dans les projets urbains. Après avoir rappelé brièvement le cadre de référence, national et européen, et décrit différentes démarches de développement urbain durable, cet ouvrage analyse un certain nombre de projets d’aménagement et de renouvellement urbain à l’aide d’exemples opérations de référence réalisées à l’étranger (Vancouver au Canada, Malmö en Suède, Bristol et Bedzed en Grande-Bretagne, Barcelone en Espagne) ou en France (Rennes, Nantes). Les auteurs proposent une méthodologie pour mettre en œuvre des démarches de développement durable aux différentes échelles de territoire, du bâtiment jusqu’à la ville, en passant par le lotissement, le quartier ou le secteur. Ils dressent un panorama thématique des bonnes pratiques: gestion du sol, aménagement des espaces publics, gestion de l’eau et des déchets, énergie, déplacements, etc., qui sont essentielles à la conception d’un écoquartier. Ce livre cherche donc à donner des outils à la fois conceptuels, méthodologiques et opérationnels aux professionnels de l’urbanisme. Son approche pragmatique devrait aider tous ceux qui ont la volonté de mettre en œuvre une démarche de développement durable dans leurs projets urbains à passer des bonnes pratiques (souvent thématiques) à de véritables  stratégies territoriales et patrimoniales.


Développement durable et renouvellement urbain : Des outils opérationnels pour améliorer la qualité de vie dans nos quartiers

publication-dev-durable-2006voir-le-sommaire

Les difficultés rencontrées dans les banlieues en France à l’automne 2005 ont souligné à quel point il est difficile de résoudre les problèmes de ces quartiers malgré les efforts financiers réalisés depuis des années, voire des décennies. Par ailleurs de nombreuses tendances non durables au niveau européen ou international montrent qu’il est urgent de réagir à tous les niveaux de décision ainsi que dans les différentes structures. Il faut changer nos modes de pensée et d’action. Aujourd’hui, la création ou la rénovation d’un quartier nécessite de nouvelles méthodes permettant d’affronter les enjeux urbains : pollution, détérioration de la qualité de vie, insécurité, gaspillage des ressources et du temps, etc. Les auteurs proposent d’intégrer des démarches de développement durable dans les projets de renouvellement de nos quartiers et présentent différents outils opérationnels qui sont aujourd’hui à la disposition des professionnels. La démarche présentée est constituée de différents outils concernant l’analyse des problèmes (diagnostic partagé de développement durable), l’évaluation des solutions ou du projet envisagé pour le quartier, les méthodes de participation habitante, l’élaboration du programme d’actions et des cahiers des charges. Cet ouvrage s’adresse aux décideurs en charge des problèmes urbains (élus et services des collectivités locales et territoriales, bailleurs sociaux) et à leurs partenaires : aménageurs, services déconcentrés de l’Etat, établissements publics fonciers, associations… afin de les aider dans leurs projets de renouvellement urbain, leur projet de territoire ou de quartier, pour améliorer la qualité de vie des habitants et usagers.

commander